L’argent est un objet excitant et parfois mystérieux.
Il est source de plaisir, de puissance,
de questionnements et parfois de souffrance.
Il nous est indispensable pour vivre.

Si vous souhaitez l’apprivoiser
BIENVENUE 

Travaillons-y ensemble !

Continuer...

En entrant à l’Université populaire, vous pourrez faire un voyage initiatique au pays de l’argent. Vous pourrez y acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour vivre plus confortablement avec lui :

  • Parler d’argent avec plus de simplicité et de confiance ;
  • Mettre de la clarté dans votre situation financière ;
  • Comprendre mieux les ressorts de votre relation à l’argent ;
  • Maîtriser mieux votre budget ;
  • Parler à votre banquier avec plus d’assurance ;
  • Défendre votre argent avec plus de vigueur.

Apprivoiser l’argent est à votre portée : nous sommes à vos côtés pour vous y aider.

Pour commencer, nous vous suggérons de déambuler dans notre site et de vous laisser guider par votre curiosité et votre intuition.

Merci de nous laisser des commentaires voire des questions, et de vous inscrire à nos ateliers (gratuits) et à nos séminaires.

A bientôt ! 

Prochains évènements

Chemins suggérés

Selon qui vous êtes, vos goûts, votre situation.

Espace en cours de construction

Ateliers individuels

Explorateur tenant des jumelles, il cherche des informations sur les rapports à l'argent

Cet espace permet d’apprivoiser l’argent en découvrant tout ce qui le concerne dans tous les aspects de la vie humaine : le couple, l’héritage, l’argent de poche, le surendettement, les inégalités sociales.

Ateliers collectifs

Les Ateliers pratiques sur les questions d'argent organisés par UPA sont des moments d'échanges.

Gratuits, en présentiel ou en distanciel, les ateliers permettent, en toute confidentialité et sécurité, de réfléchir aux questions d’argent sous différents angles et de trouver des réponses.

Gérer son budget

Pour les personnes qui souhaitent apprendre à (mieux) gérer leur budget……dans le cadre d’un groupe d’échange et d’entraide réciproque.

Séminaires

Les séminaires sur les questions d'argent se déroulent en petits groupes

Pour un prix modique, les séminaires nous font approfondir notre relation à l’argent, la valeur que nous nous accordons, et autres sujets liés à notre histoire

Devenir animateur UPA

L'Université Populaire de l'Argent forme de futurs animateurs

Pour les personnes souhaitant développer un projet à vocation pédagogique et/ou social en lien avec le thème de l’argent.

Devenir bénévole

UPA est une association où les membres travaillent main dans la main, dans la bonne humeur

Pour animer diverses activités d’écoute, d’accompagnement et de pédagogie, aider à la gestion de l’association ou développer de nouvelles activités.

Vos attentes – Notre vision

Notre réflexion

Elle part du constat de la place centrale qu’occupe l’argent dans la vie sociale et dans notre vie psychique .

Notre rencontre confiante avec un grand nombre de personnes nous montre que pour elles  l’argent peut être un objet de souffrance. Mais pour beaucoup aussi la source de questions complexes, parce que  ces personnes:

  • manquent plus ou moins gravement  d’argent;
  • n’ont pas les connaissances, les compétences ou la motivation suffisantes pour bien gérer celui qui leur appartient;
  • se sentent tourmentées par des questions liées à l’argent;
  • s’interrogent sur l’éthique de l’argent, sur la vision économique de la société, sur les perspectives de frugalité heureuse.

Nous restons étonnés face au tabou de l’argent.

Tout semble tourner autour de l’argent et pourtant, en France, il est souvent inconvenant d’en parler :

  • Pourquoi ce tabou ? D’où vient-il ? Qui sert-il?
  • Pourquoi cause-t-il tant de souffrances et de ravages aux personnes les plus fragiles?

Notre vision

Nous voulons permettre aux personnes en DIFFICULTÉ parfois grave avec l’argent de (re)trouver le chemin d’une relation plus apaisée et plus équilibrée avec lui ; et aux personnes en INTERROGATION sur les questions d’argent de trouver un lieu d’échange, de réflexion et de projets.

Avec l’Université populaire de l’argent, nous souhaitons permettre aux personnes qui en ressentent le besoin de:

  • parler de leurs problèmes d’argent en toute simplicité et en toute confiance;
  • mieux comprendre leurs difficultés et d’y trouver des solutions.

En leur proposant des outils pédagogiques divers, nous leur proposons d’apprivoiser l’argent et d’acquérir des compétences pour le gérer de façon plus harmonieuse et plus sage.

L’Université populaire de l’argent est d’abord un lieu de rencontre et d’échanges et une coopérative de production et d’échanges (de paroles, d’expériences, de connaissances, de projets nouveaux à plusieurs). Les valeurs que nous défendons sont l’écoute bienveillante, la solidarité, l’autonomie de chacun et une relation juste avec l’argent.

Nos valeurs

v

Écoute bienveillante

Solidarité

autonomie de chacun

Relation juste avec l'argent

Nos réponses

En quelques mots:

Osons parler argent

Ça fait du Bien, ça fait du Lien !

En actes:

Créons une Université Populaire de l’Argent

Notre vision de l’Université populaire de l’argent (UPA)

L’UPA est :

  • Un lieu d’accueil ouvert et de ressources pour tous ceux qui sont curieux de mieux comprendre l’argent;
  • Un lieu éducatif, parce que la connaissance est la base de toute élévation humaine;
  • Un lieu de rencontre où chacun apprend des autres en partageant son savoir, ses questions, ses expériences de vie, ses projets, ses opinions, etc. ;
  • Un lieu récréatif, parce qu’on apprend plus facilement quand on le fait en jouant, dans le plaisir et pourquoi pas dans la franche rigolade (une histoire vraiment drôle peut devenir la source potentielle d’une réflexion philosophique sérieuse) ;
  • Une coopérative de production au sein de laquelle les animateurs et les participants pratiquent le beau paradigme mis à jour par l’anthropologue Marcel Mauss il y a environ cent ans : donner, recevoir, rendre (Mauss, Marcel, Essai sur le don, PUF, Paris, 2007).

Les animateurs donnent le savoir et les connaissances qu’ils ont accumulés sur l’argent après les avoir eux-mêmes reçus d’autres donateurs.

Les participants reçoivent ce don et se l’approprient pour s’enrichir.

Ils rendent à leur tour:

  • en enrichissant l’Université et les autres étudiants de leur propre savoir, de leur expérience et de leur créativité;
  • en fournissant les moyens financiers de son fonctionnement et de ses investissements par des dons volontaires.

Qui sommes-nous ?

Nous sommes des entrepreneurs et des pédagogues engagés dans le travail social associatif et spécialisés sur le thème de l’argent.

Jean Beaujouan

Fondateur et animateur

Lire plus

Jean Beaujouan conduit depuis 1980 des travaux sur l’argent comme objet social et psychologique (animation d’ateliers, de séminaire et de conférence). Depuis 2010, il accompagne et forme à la gestion du budget des personnes en difficulté financière et des formateurs.

E-mail : jean.beaujouan@osons-parler-argent.com

Tél. 06 76 70 02 61

Site web : jean-beaujouan.fr

Brigitte Chauvin

Animatrice

Lire plus

Brigitte Chauvin rejoint l’équipe en 2019 et anime notamment les groupes : Nous les femmes et l’argent. Elle est mathématicienne et psychanalyste.

Adresse mail :
chauvin-brigitte@orange.fr

Tél. 06 40 99 60 01

Malika El Bouazzaoui

Animatrice

Lire plus

Malika El Bouazzaoui est formatrice et co-anime le groupe d’écriture sur l’argent avec Pierre Félin ainsi que l’atelier « Nous les femmes et l’argent » avec Brigitte Chauvin.

Dominique Delaunay

Fondateur et animateur

Lire plus

Dominique Delaunay est consultant en management depuis 30 ans. Il a co-fondé le CEDODEV qui diffuse la pégagogie du Codéveloppement professionnel, une méthode en petits groupes qui aide chacun à évoluer en s’appuyant sur les échanges entre pairs. Il se passionne également pour la Systémique paradoxale, une approche qui aide à résoudre les problémes humains.

E-mail : dominique.delaunay@osons-parler-argent.com

Tél. 01 39 89 77 77

Site web : www.cecodev.fr

Franck Verguet

Animateur

Lire plus

Facilitateur en intelligence collective, formé au codéveloppement, et dirigeant d’organisation professionnelle pendant 27 ans, Franck, accompagne les collectifs et les associations au service de l’intérêt commun.

E-mail : f.verguet2@gmail.com

Site web : www.lidea-conseil.com

François Hélaut

Le conseiller expert

Lire plus

François Hélaut est ancien conseiller bancaire de terrain. Si vous rencontrez des difficultés avec votre banque, il vous aidera à trouver la bonne solution et, si nécessaire, à défendre vos droits.

Pierre Félin

Animateur

Notre manifeste

La guerre est une chose trop grave pour la confier à des militaires.

Clémenceau, 1887

Gérer son budget est une affaire trop précieuse pour la confier aux banquiers.

Anonyme, 2021

Voici nos analyses et réflexions sur les problématiques de l’argent :

1. Les principales causes des difficultés des humains avec l’argent

Lire plus

Celles-ci sont nombreuses et prennent, pour chacun, des formes spécifiques :

  • Leur formation générale et professionnelle a connu des ratés, ils sont peu diplômés ;
  • Le marché de l’emploi est défavorable et ils ne trouvent pas un emploi suffisamment rémunérateur ;
  • Ils ont été victimes d’un accident de la vie (maladie, perte d’emploi, accident, rupture familiale, etc.)
  • Ils connaissent mal cet objet complexe qu’est l’argent, les mots qui permettent d’en parler, les règles à suivre pour le manipuler, les recettes de base pour s’en procurer, les techniques pour gérer leur budget (cette « incompétence financière » peut toucher certaines personnes culturellement évoluées et ont souvent des causes psychologiques liées à leur histoire de vie ou à celles de leur famille. On nomme parfois cet état « illettrisme de l’argent »);
  • Ils sont parfois trop sensibles au martelage des messages publicitaires qui incitent chacun à acheter et à consommer au-delà du raisonnable, y compris à crédit ;
  • Ils sont insuffisamment combatifs pour s’opposer aux actes de brigandage des prédateurs économiques, fréquents et multiformes ;
  • Ils perçoivent l’argent comme un objet sale, dangereux, diabolique, malsain, etc. Comment pourraient-ils chercher à se procurer et à conserver en quantité suffisante un objet aussi méprisable ?
  • Ils ont une représentation négative de leur propre valeur : comment s’autoriser à accéder à un niveau suffisant de revenus et éventuellement de patrimoine quand on est persuadé qu’on ne vaut soi-même rien ou si peu ?
  • Ils redoutent, s’ils s’enrichissaient trop fortement, de trahir leur classe sociale et en particulier la mémoire et les valeurs morales de leurs ancêtres (conflit de loyauté, bien connu des individus dits « transclasses ») ;
  • Ils sont victimes de certaines addictions coûteuses : compulsion d’achat, compulsion au jeu problématique, prodigalité, etc.
  • Ils manquent d’imagination, au sens où beaucoup d’entre eux ont de réelles difficultés à s’imaginer pouvoir accéder à un niveau d’aisance financière convenable ;
  • Ils sont les héritiers de transmissions intergénérationnelles négatives quant à la légitimité ou à la capacité à gagner de l’argent et d’en posséder ;
  • Ils sont les victimes de la tendance ancestrale des humains à soumettre et à exploiter leurs semblables ;

A l’époque moderne, cette configuration anthropologique a pris la forme du capitalisme au plan économique et de la lutte des classes au plan socio-politique. Et, aux dires de l’un des plus purs représentants du monde capitaliste, l’investisseur américain Warren Buffet, encore troisième plus grande fortune du monde en 2019, « il y a bien une lutte des classes. Mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre et qui est en train de la gagner (déclaration faite sur CNN en 2005). »

2. Comment les personnes pourraient-elles améliorer leur situation financière ?

Lire plus

Elles devraient s’efforcer de progresser dans les directions suivantes :

D’abord « apprivoiser » l’argent

  • Comprendre ce qu’il est et comment il fonctionne dans le monde social ;
  • Ne plus considérer l’argent comme le diable, mais comme un objet neutre et utile pour favoriser les échanges mutuellement enrichissants ;
  • Prendre conscience en profondeur de leur relation à l’argent (représentations, sentiments positifs et négatifs, habitudes, évolution dans le temps de cette relation, etc.)
  • Regarder leurs affaires d’argent en face et en parler sans tabou ;
  • Ranger[1] celui qui leur appartient et le gérer avec précaution ;
  • Développer la confiance en leur propre valeur et en leur capacité à améliorer leur situation financière ;
  • Considérer que l’argent est un bien commun et qu’il est légitime de vouloir en gagner ;
  • Acquérir des connaissances suffisantes sur l’argent, la banque et ses principales techniques (ex. savoir emprunter, convaincre leur banquier de reporter une échéance, dire non à certaines de ses offres commerciales, etc.) dont les banquiers et les marchés financiers ont le quasi-monopole[2];
  • Évaluer la confiance qu’elles peuvent accorder aux personnes avec lesquelles elles doivent traiter des affaires d’argent, savoir les convaincre ;
  • Inventer un rapport à l’argent plus paisible et plus joyeux ;
  • Mener un tel projet conjointement dans un registre individuel et utilitaire (par exemple en apprenant à se faire aider pour créer une entreprise ou à mieux gérer leur budget) et dans un champ collectif et politique.

[1] C’est-à-dire à savoir combien leur appartient, combien elles en gagnent, combien elles en dépensent et combien elles en épargnent !

[2] « Faire de l’argent », c’est comme faire la cuisine : il y a des recettes et il vaut mieux les connaître.

3. Pourquoi cette dénomination Université populaire de l’argent

Lire plus

Pourquoi l’argent ?

    • Parce que c’est un objet universel parmi les plus connus et les plus manipulés par les humains, sans lequel il est difficile de vivre dignement, de façon libre et autonome ;
    • Parce que c’est également un objet mystérieux dont les humains ignorent presque tout : d’où il vient ; qui le fabrique ; pourquoi il suscite en nous des émotions et des sentiments aussi puissants, parfois jubilatoires et parfois très douloureux ; comment s’en procurer sans avoir à se tuer au travail ; comment éviter de se le faire voler par les prédateurs du monde économique, etc.
    • Parce que certaines difficultés financières sont liées, au moins pour partie, à l’ignorance des personnes à l’égard de l’argent.

Pourquoi une université ?

      • L’étymologie de « université » est universitas qui signifie « communauté humaine », puis finalement « institution d’enseignement supérieur ».
      • L’acquisition de connaissances, et notamment de la connaissance de soi, est l’une des conditions essentielles de la transformation des personnes qui cherchent à mener une vie plus sage et plus heureuse.
      • L’Université populaire de l’argent est la communauté humaine qui accueille et accompagne les personnes souhaitant mieux comprendre l’argent et mieux vivre leur relation à l’argent. Elle met à leur disposition les ressources intellectuelles et psychiques leur permettant de réaliser leur projet.
      • L’UPA propose à ses étudiants un parcours pédagogique qui favorise les échanges interpersonnels solidaires et les partages de savoir et d’expérience.

Pourquoi « populaire » ?

    • Parce que l’argent et la connaissance de l’argent ne doivent pas être le monopole des personnes riches ni des banquiers, mais accessibles à tous ;
    • Parce que tous les publics y sont bienvenus, et que ses ressources pédagogiques sont accessibles au grand public ;
    • Parce que l’UPA est destinée à un vaste public de tous les niveaux culturels et financiers ;
    • Pour qu’elle puisse affirmer, comme autrefois une banque française dans sa publicité : « Nous ne sommes pas populaires sans raison »

4. Les objectifs pédagogiques de l’UPA

Lire plus

Ils sont de permettre à ses étudiants de :

  • Se donner une représentation neutre de l’argent, un objet ni bon ni mauvais en soi, mais qui peut servir des causes bonnes ou mauvaises selon l’intention de la main qui le manie ;
  • Apprivoiser l’argent, le « désinfecter » idéologiquement, pouvoir en parler et donc le manier sans tabou ;
  • Mieux comprendre leur propre relation à l’argent et l’influence de celle-ci sur leur situation financière, et la remettre en question.
  • Acquérir des connaissances et des compétences sur l’argent, l’économie, l’écologie, les « technologies » de l’argent, l’échange juste ;
  • Développer en particulier une pratique rigoureuse de la gestion de leur budget personnel ou familial ;
  • Découvrir que l’argent est un bien commun et non un objet crypté réservé aux riches ;
  • Découvrir qu’ils peuvent faire valoir leurs droits sur ce bien commun ;
  • Réfléchir sur ce que serait un usage juste et mesuré de l’argent ;
  • Apprendre à se défendre contre les abus des banques ;
  • Comprendre, s’ils sont riches, que leur véritable intérêt est de favoriser l’accès des plus pauvres à une vie financière plus aisée.

5. Quelle sorte de richesse financière est privilégiée à l’UPA ?

Lire plus

Accéder à un niveau suffisant d’aisance financière consiste à avoir les moyens financiers de vivre une vie digne et si possible joyeuse, mais pas nécessairement devenir riche – cela n’est pas interdit mais n’est pas toujours un « cadeau » ! C’est à chacun de trouver lui-même ce qui correspond, pour lui, à un niveau convenable et légitime d’aisance financière, ce niveau pouvant évoluer au cours du temps.

Selon nous, cette richesse financière ne prend sens et valeur que si elle va de pair avec un enrichissement humain et donc spirituel[1].

[1] Selon nous et dans ce contexte, ce mot n’a aucune connotation religieuse. L’association Osons parler argent (OPA, créée en 2016) et l’Université populaire de l’argent (UPA, créée par OPA en 2020) sont des institutions qui s’inspirent des valeurs républicaines et laïques et sont indépendantes de tout parti politique et de toute institution religieuse.

6. Les valeurs que nous nous efforçons de mettre en œuvre

Lire plus

  • L’écoute bienveillante ;
  • La solidarité ;
  • L’autonomie de chacun.

L’association OPA

C’est la base juridique de notre activité. C’est elle qui crée l’Université populaire de l’argent.

Association Loi 1901

Créée le 9 Février 2016

Président : Dominique Delaunay

Trésorier : jean Beaujouan

Membres fondateurs :
Akila Ait Hamlat, Jean Beaujouan, Dominique Delaunay, Frédérique Desroches, Frédérique Fontenilles, Georges Joannais, Joëlle Létévé, Brigitte Meaume van Baelinghem.

Association libre et indépendante de toute opinion politique, syndicale et religieuse et de toute école ou institution.